Danser Beaumont

Beaumont by night

Et pour sortir, à Beaumont ? Comment ça, sortir ? des boîtes ? des clubs ? des pince-fesses ? Exclu. Beaumont, c’est le tampon entre Pérolles et Vignettaz et l’alliance, actuellement, c’est avec Vignettaz, alors si on veut la paix, les boîtes, les clubs , les bouibouis, faut oublier. On a un tea-room, ça vous convient ? Un bistrot aussi on a, parce qu’on n’est quand même pas totalement soumis aux vieux d’en-haut. Et pour danser ? Vous voulez danser à Beaumont ? Je sais pas, moi, allumez la radio dans votre cuisine et déhanchez-vous ; chez vous, vous faites ce que vous voulez, vous pouvez danser

le twist,

sauf que le twist, tout seul chez moi, ça donne Hubert-Félix Thiéfaine

la rumba,

la rumba, forcément, c’est Alain Souchon

le tango

le tango, quand je me rentre chez moi, on dirait Knokke-le-Zoute

ou la valse,

et la valse, tout seul, c’est pour rien, qu’il nous chante, Allain Leprest

vous pouvez danser comme bon vous semble, mais hors des appartements on se tient comme il faut, à Beaumont, à la carrosserie on carrosse et à Polytype, même quand on vire des types par paquets de douze, on reste poli, c’est comme ça, à Beaumont, on bosse, on ne rigole pas. À la limite, à Beaumont, vous pouvez danser la java à la Soirée des Rois de la Landwehr dans le local des tambours. Après avoir bouffé la choucroute et la tétine, on peut, en tout bien tout honneur et dans le respect des gestes-barrières, tenter de s’approprier d’autres tétines, genre la tétine de flûtiste au gin tonic, ou, plus raffinée, la tétine de hautboïste au prosecco, tout en levant les bras en chantant les sirènes du port d’Alexandrie, mais pour cela, il faut avoir reçu son carton d’invitation, autrement dit, il faut soit brasser du vent soit se faire élire au Conseil d’Etat, ce qui revient au même. Pour la tétine de bassoniste au Cabernet-Sauvignon, mieux vaut passer son tour, d’autant plus qu’il est dorénavant fort mal vu de profiter de la naïveté des jeunes filles innocentes, #balancetontrompettiste.

Somme toute, pour mêler la java et les tétines, mieux vaut, à l’instar de Gilles et Urfer, danser avec une vache sur les pentes du Moléson.

Bref, pour danser – et plus si tétine de corniste consentante – à Beaumont, il faut prendre son mal en patience, et pour prendre son pied, mieux vaut se l’y prendre dans le tapis bien tranquillement chez soi, parce que Beaumont, c’est pour habiter, pas pour sortir : des immeubles bien alignés et des pelouses, voilà ce que c’est que Beaumont, mais pas le genre immeubles Windig crasseux et parkings glauques, plutôt le genre jolis petits immeubles pas trop hauts, presque neufs, avec places de parc et verdure à foison, le genre je-suis-jeune-alors-je-prends-un-appart-avec-ma-copine-avant-de-construire-ma-villa-clé-en-main.

Beaumont : le quartier où l’on s’emmerde ! Joli slogan. Beaumont : Vignettaz au rabais ! Des rues bien rectilignes, des trottoirs vides, des boîtes à chaussure où il n’est permis de danser dans votre cuisine que des danses sans tétines. Beaumont : des carrefours bien carrés, avec des jolies lignes blanches – pas de celles qu’on sniffe, même au souper des Rois de la Landwehr on ne se permettrait pas de telles dérives – des jolies lignes blanches sur le bitume bien grisâtre, et de temps en temps, pour animer le quartier endormi, des travaux, un trou qu’on creuse et qu’on rebouche, des gens aux fenêtres parce qu’il se passe quelque chose, des soupirs quand c’est déjà terminé, des fenêtres qu’on referme, des télévisions qu’on rallume, des corps qui s’avachissent.

Sinon : deux ou trois types qui bossent, un peu plus qu’à la Vignettaz mais à peine, A. Page Aménagements et fournitures de bureaux Büroeinrichtungen und bedarf, Auto-Fournitures Suzuki, Meuwly Pneus, ProfilSport votre spécialiste ski-vélo, une blanchisserie et une boucherie. La poste ? Fermée, la poste, comme partout. Et devant ce qui fut la poste : une cabine téléphonique sans téléphone mais pas encore customisée parce que la boîte à livre est à l’intérieur, à côté de la boucherie Papaux, alors la cabine téléphonique on la laisse comme ça, en souvenir, ou juste parce qu’on l’a toujours vue là et qu’on a oublié de l’enlever, elle fait partie des meubles, la cabine téléphonique.

C’était là, la poste, et la cabine téléphonique, peut-être que finalement ils l’ont quand même enlevée.

Sinon, à Beaumont ? Rien. Des immeubles, déjà dit. Polytype, bientôt fermé. Une station-service, une carrosserie, déjà dit. Beaumont : tout pour la voiture. Mais : des arrêts de bus. Et surtout : des immeubles qu’on rase, les bulldozers, les pans de murs qui résistent, dernier baroud d’honneur, la ferraille mise à nu, le chaos des pierres, la vue qu’on dégage sur rien. Juste après, on reconstruit. Construire. Détruire. Construire. Détruire. La ville sans cesse dévastée. La ville violée. La ville assainie. Construire quoi ? Des immeubles. Des bureaux pour donner du boulot à A. Page Aménagements. D’autres immeubles. D’autres bureaux. D’autres immeubles. D’autres bureaux. D’autres immeubles. D’autres bureaux. D’autres immeubles. D’autres bureaux. Pour transvaser les gens de l’immeuble au bureau, du bureau à l’immeuble, de l’immeuble au bureau, du bureau à l’immeuble, pour les transvaser vite, les gens, en voiture ou en bus, de l’immeuble au bureau, du bureau à l’immeuble mais on a voulu aller trop vite, alors de l’immeuble à la carrosserie, de la carrosserie au bureau, non, monsieur je suis pressé, les pépettes en 4×4 peuvent bien attendre, elles peuvent bien agiter les tétines, moi j’ai du travail, alors je passe en premier, je dois aller au bureau, j’ai des choses à faire, moi. Quelles choses ? Des choses. Dans les bureaux, à Beaumont, des gens font des choses. Partout, des gens font des choses. Quelles choses ? Des choses importantes. Des choses sans lesquelles. Sans lesquelles quoi ? Vous ne pouvez pas comprendre.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :